Les cosmétiques au naturel

Je ne vais pas vous mentir, mon armoire à cosmétique s’est beaucoup simplifiée depuis ces 3 dernières années.

Avant, je ne sortais pas sans mon parfum et un minimum de maquillage au risque de me sentir nue… Aujourd’hui, je ne me maquille plus que pour les occasions ou quand j’ai vraiment une tête de déterrée… Ou que j’en ai envie, c’est à dire rarement.

J’ai appris à aimer mon visage au naturel, même si ca m’a pris pas mal de temps 🙂

Mais attention, ça ne veut pas dire pour autant que je ne prends plus soin de moi et que je ne me bichonne plus 😉 J’ai cependant changé un peu mes routines et mes produits phares pour du plus naturel 😉

Le corps

Hygiène quotidienne

Pour le corps, vu mes allergies, j’étais déjà au pain d’Alep depuis un bon moment. J’avais remarqué aussi l’effet magique sur l’acné, les coups de soleil, les petites cicatrices etc. Malheureusement, vu la situation en Syrie, trouver du pain d’Alep devient difficile et soulève pas mal de questions éthiques… Nous sommes donc passé à la brique de savon de Marseille, à l’huile d’olive (attention, certains contiennent de l’huile de palme…).

marius-fabre-savon-de-marseille-vert-a-l-huile-d-olive-200gr

Outre l’énorme économie que cela représente (cela nous coûte environ 4 euros pour 1 brique qui dure 3 à 4 mois), j’ai remarqué que le Savon de Marseille est aussi formidable sur mes cheveux quand ils ont besoin d’un vrai shampoing. Il laisse la peau douce et est écologique. Seul bémol, il laisse un dépôt sur la baignoire, qu’il faut donc nettoyer un peu plus souvent si vous optez pour des bains plutôt que des douches…

Gommage

Pour moi, le nec plus ultra reste le sel de la mer morte. Je l’applique sur peau humide et je masse. Son effet astringent, reminéralisant et purifiant est parfait pour ma peau.

Autre option, que je réserve pour le hammam, le savon noir. je l’applique généreusement, et je laisse poser pendant le temps de la séance de hammam (10-20 minutes). Puis je rince.

Dernière option: le marc de café. Appliquer sur peau humide et masser. Rincer. Gros avantage, ca débouche et désodorise les canalisations.

Pensez évidemment à bien hydrater après 🙂

Le bain relaxant

Bon, c’est pas parce qu’on est écolo qu’on a plus droit à ses petits plaisirs. Je m’accorde encore parfois un bon bain chaud relaxant.

Par contre, exit les bains moussants. J’emploie désormais du sel de la mer morte, de l’avoine ou du sel d’epsom avec une huile essentielle. Pour les sels, je les mets dans un gant de toilette le temps qu’ils se dissolvent. L’avoine (flocons) est dans un bas ou une vieille chaussette (propre!) et je presse pour en faire sortir le lait.

Le sel de la mer morte est reminéralisant, adoucissant et purifiant. Le sel d’epsom, de par sa forte teneur en magnésium est relaxant. L’avoine nourrit, hydrate et soigne la peau, même la plus fragile.

Le déodorant

Je n’aurais jamais cru pouvoir m’en passer… Avant, lorsque je mettais du déo de supermarché, je devais prendre des trucs ultra balaises « efficacité 48h » et je me retrouvais souvent à en remettre plusieurs fois par jour. J’avais constamment l’impression de sentir la transpiration et j’arborais régulièrement des auréoles peu gracieuses qui me mettaient très mal-à-l’aise.

Le jour ou j’ai pris la lubie d’arrêter les produits cra-cra, je suis passée à la pierre d’Alun et elle s’est avérée très efficace. Puis on m’a dit que l’alun est un sel d’aluminium, et que donc en fait ce n’était pas beaucoup mieux que les déo du commerce.

J’ai voulu en savoir plus parce que ça me semblait un peu suspect comme raisonnement. Voici ce que j’en ai appris. Premièrement, à la différence des déodorants cra-cras, la pierre d’alun n’obstrue pas les pores, alors que c’est l’un des principaux facteurs mis en cause dans le développement des cancers du sein. En effet, la sueur ayant un rôle important dans l’évacuation des toxines, ces dernières s’accumulent dans les ganglions lymphatiques et peuvent finir par provoquer des tumeurs. A la différence des anti-perspirants vendus en grande surface, la pierre d’alun tient son efficacité de ses propriétés astringentes et bactéricides.  Elle n’empêche pas de transpirer, mais elle régule la production de sueur et limite le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs.

La pierre d’alun libère effectivement des sels d’aluminium au contact de la peau, mais ce sont des oxydes et des hydroxydes d’aluminium inertes. A ce jour, ces sels sont autorisés dans les cosmétiques bios et naturels et la communauté scientifique les tient pour sans dangers sur la santé humaine.

Si cependant, vous préférez adopter le principe de précaution et éviter la pierre d’alun, voici une petite recette très simple de déo maison. Faire fondre 100g de beurre de coco à feu doux avec 5g de cire d’abeille. Une fois le mélange fondu, ajoutez 100g de bicarbonate de soude, 10 gouttes d’huile essentielle de tea-tree (antibactérien) et 10 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse (pour la conservation et pour l’aspect antibactérien). Faites refroidir le mélange en remuant régulièrement et versez le dans un tube de déo de recup’ ou dans un petit pot. Appliquez en petite quantité sous les aisselles. A noter que cette recette est également efficace en cas de sudation excessive des pieds 😉

Les produits hydratants

Les crèmes pour le corps et le visage ont été avantageusement remplacées par de l’huile, du gel d’aloe vera ou du gel de lin, soit mélangés, soit mis tour à tous, soit employés séparément selon les besoins de votre peau.

Les gels apportent une hydratation profonde et un effet non-gras, idéal pour les peaux grasses et normales, et pour la journée. Les huiles quant à elles nourrissent les peaux sèches, matures ou abîmées.

Gel d’Aloe vera

Ce gel a de nombreuses vertus: hydratant, apaisant, cicatrisant, régénérant, purifiant, astringent… Vous le trouverez dans le commerce sous des formes plus ou moins pures. Mais l’idéal reste de le faire soi-même. D’une part, vous aurez la certitude qu’il est pur et d’autre part, cela revint beaucoup moins cher.

gel-aloe-vera-visage-2

Le gel s’extrait très aisément à l’aide d’un extracteur ou d’une centrifugeuse. A défaut, il vous faudra le presser à la main, ce qui est un peu plus fastidieux, mais aussi efficace. Pour se faire, enlever la peau et presser la pulpe à l’aide d’une étamine ou d’une centrifugeuse.

A noter, les feuilles se congèlent très bien. Vous en trouverez dans certains magasin bio.

Le gel de graines de lin

Excellent hydratant, il peut aussi servir comme produit coiffant pour définir les boucles ou fixer les cheveux comme un gel coiffant.

Sa réalisation est simple et peu onéreuse, d’autant que les graines de lin se trouvent aisément en magasin bio.

Il vous faudra 2 cuillères à soupe de graine de lin brun bio pour 250ml d’eau. Mettre le tout à chauffer et porter à ébullition pendant environ 10 minutes en remuant régulièrement. Laisser tiédir et filtrer à l’aide d’une étamine.

Il se conserve une semaine au frigo, mais vous pouvez le congeler dans des petits bacs à glaçons et le dégeler au fur et à mesure de vos besoins.

Les huiles et beurres végétaux

Voici une petite liste non exhaustive des huiles et beurres végétaux utiles en cosmétique maison.

  • avocat: huile très riche en vitamines et en anti-oxydants, idéale sur les peaux très sèches, matures ou très abîmées. Elle est cicatrisante et assoupissante.
  • bourrache: assouplit, régénère, hydrate. Idéal pour les peaux matures ou abîmées.
  • Germe de blé: adoucit, apaise, redonne de l’éclat aux peaux fatiguées et ternes
  • Jojoba:  idéale pour les peaux grasses car elle pénètre rapidement et apaise les glandes sébacées.
  • Nigelle ( aussi appelée cumin noir): Parfaite pour les peaux irritées et très abîmées, elle est anti-inflammatoire, régénérante, apaisante, cicatrisante et raffermissante.
  • Noisette: la plus douce. Hydrate, adoucit, raffermit. Idéale même pour les bébés. Grâce a sa texture fine, elle pénètre rapidement.
  • Rose Musquée: régénérante, cicatrisante. Elle pénètre rapidement et est idéale pour les peaux fragiles.
  • Beurre de coco: neutre à l’odeur, il pénètre rapidement et permet de nourrir les peaux sèches. Il prévient les vergetures et soulage les crevasses. Solide a température ambiante.

Démaquillant, eau micellaire et tonique

Oui, les 3 en 1!  Je mélange a part égale un hydrolat et une huile végétale.

Les hydrolats les plus fréquents sont:

  • l’eau de rose: anti-âge, astringent, rafraîchissant. Idéal pour les peaux matures.
  • l’eau de camomille: apaisant, cicatrisant, unifiant. Idéal pour les peaux sensibles
  • l’eau de lavande: anti-inflammatoire, cicatrisant, astringent, antibactérien, purifiant. Idéal pour les peaux acnéiques
  • l’eau de bleuet: décongestionnant. Idéal pour le contour des yeux fatigués.

Il en existe beaucoup d’autres… Attention a les choisir purs et de bonne qualité. Beaucoup « d’eau de… » sont en réalité des produits reconstitués. Pour vous assurer que ces produits sont purs, il ne doit y avoir qu’un seul ingrédient: 100% hydrolat de …

Vous pouvez bien entendu mélanger 2 hydrolats (rose-camomille pour une peau mature sensible / lavande camomille pour une peau grasse et sensible… )

En toute logique, vous constaterez que le mélange déphase. Il vous faudra secouer avant chaque utilisation.

Personnellement, j’apprécie d’avoir le mélange dans un brumisateur. Ainsi, je vaporise sur mon visage puis, je tamponne avec un coton lavable pour l’effet tonique. Pour un effet démaquillant ou nettoyant, je vaporise sur mon coton et j’emploie cela comme un démaquillant classique.

Maquillage

Je ne me maquille presque plus. Mais lorsque je le fais, c’est discret et avec des produits naturels. Pour les afficionadas du make-up, il existe de plus en plus de marques qui proposent des produits naturels et végétaux, sans additifs et sans crasses, mais j’avoue ne plus être très à la page sur ce point, vu que je préfère me contenter des produits home-made, même si ça limite fortement les possibilités.

Petite remarque toutefois, les cosmétiques maison conservent moins longtemps que les cosmétiques industriels, vu l’absence de conservateurs. On peut éventuellement prolonger un peu leur durée de vie en ajoutant de l’extrait de pépins de pamplemousse ou un peu d’huile essentielle de tea-tree. Conserver les produits au frais et éviter de toucher les produits avec les doigts (éviter la contamination bactérienne) s’avère également bénéfique pour en prolonger la conservation.

Mascara

Pour le mascara, j’emploie la recette du Grimoire de Mélusine. Simple, efficace et facile a faire. Juste petite info complémentaire: les flacons de mascara vides s’achètent sur Aroma-zone 😉 Nettoyer les anciens s’avère très compliqué et pas spécialement écologique vu la quantité d’eau et de produit nécessaire pour ravoir ces trucs nickel.

Baume à lèvre

Aussi simple que le mascara, je chauffe 3 cuillères à soupe environ de beurre de coco avec 10g de cire d’abeille et 1 cuillère à café de miel (si possible miel d’apiculteur qui garantira une meilleure conservation qu’un miel industriel  grâce a ses propriétés antibactériennes). J’ajoute 2-3 gouttes d’huile essentielle au choix: vanille, orange, mandarine, pamplemousse… ou d’un extrait de fruit.

Pour les gourmandes, vous pouvez remplacer le miel par 1 cuillère à café de chocolat noir. Évidemment, cela donnera aussi un baume coloré 😉

Avec un petit coté moins nature, vous pouvez y ajouter quelques pigments, des paillettes etc… 🙂 Le baume donne un aspect glossy léger et naturel.

Le teint

Pour matter les brillances, j’emploie soit de la farine de riz, soit de l’argile blanche ou rose déposée délicatement du bout du pinceau. Pour un effet unifiant en plus, vous pouvez éventuellement y ajouter des pigments minéraux.

Les cheveux

Le rhassoul, les poudres et les argiles

Lorsque mes cheveux n’ont pas besoin de l’artillerie lourde (donc la plupart du temps, sauf si Petit’Potam a confondu ma tignasse avec sa serviette…), j’opte pour le rhassoul, beaucoup plus doux. Le rhassoul est une argile volcanique récoltée dans la région du Moyen Atlas au Maroc. Il est doté de remarquables propriétés absorbantes, largement supérieures à celles des autres argiles et extrêmement riche en minéraux et en oligo-éléments.

rhassoul.png

Son utilisation est très simple, puisqu’il fonctionne comme un masque d’argile classique: on mélange de la poudre avec de l’eau ou un hydrolat. Vous pouvez éventuellement le mélanger à d’autres poudres, comme par exemple:

  • Le shikakai: poudre ayurvédique lavante, très riche en saponine, qui renforce démêle et fait briller les cheveux
  • L’amla: poudre ayurvédique employée contre la chute des cheveux
  • Le bhringaraj: poudre ayurvédique qui apaise les irritation, prévient la chute des cheveux et les cheveux blancs
  • Le kachur shugandi: poudre ayurvédique réputée pour embellir les cheveux et favoriser la pousse
  • La poudre d’hibiscus: avec sa belle couleur rouge -rose, il fait briller, fortifie et stimule la pousse des cheveux
  • Le Kapoor Kachli: Il épaissit, fortifie et stimule la pousse des cheveux
  • Le nagarmotha: lutte contre les pellicules, apaise les cuirs chevelus gras et irrités
  • La poudre de Neem: soulage et assainit les peaux grasses et les pellicules
  • La poudre d’orange: Assainit et apaise les cuirs chevelus gras, rend les cheveux doux, souples et plus faciles à démêler.
  • Le sidr: Employé pour laver, fixer les couleurs comme l’indigo ou le henné et calmer les démangeaisons
  • Le tulsi: Apaise les démangeaison et purifie
  • Le charbon actif: détoxifie, purifie et nettoie
  • Le henné neutre: renforce et épaissit les cheveux, apporte brillance et souplesse.
  • D’autres argiles (vertes, blanche, jaune, rose….)

Vous pouvez aussi y ajouter des huiles essentielles, des décoctions…

Je l’applique sur les racines de mes cheveux préalablement bien démêlés et rincés. Je laisse poser au minimum 5 minutes, plus si possible. Je rajoute un peu d’eau pour masser et étendre vers les pointes. Je laisse encore une ou 2 minutes, puis je rince.

Le gros avantage est que le rhassoul lave et désodorise dans agresser le cuir chevelu. Il n’aggrave donc pas les problèmes (cheveux gras, secs, à pellicules…) contrairement aux produits du commerce, bien trop abrasifs.

Le shampoeuf

Amis vegans, passez ce chapitre… Je précise que je n’emploie cette méthode que lorsque j’ai un surplus d’œufs des poules de mon jardin, qui courent en liberté sur 300m². Elles ne sont pas exploitées, ni maltraitées… Mais ceci est un autre débat.

L’oeuf a d’extraordinaires propriétés lavantes et nourrissantes. Pour ce faire, je sépare le blanc du jaune. Le blanc dégraisse et lave en douceur les racines, tandis que le jaune nourri les pointes. J’applique sur cheveux secs et je laisse poser environ 10 minutes. J’ajoute un peu d’eau, je masse, puis je rince à l’eau fraîche. Il est très important que l’eau ne soit pas trop chaude, sans quoi vous vous retrouverez avec du blanc d’œuf cuit dans les cheveux…

Le rinçage

Quelque soit la méthode employée, je fini par un après-rinçage au vinaigre de cidre (1 cuillère de vinaigre de cidre pour 1 litre d’eau). Cela permet de refermer les écailles du cheveu, et donc de faire briller et de démêler plus facilement. Lors d’un lavage au savon, cela permet d’éliminer les éventuels résidus de savon.

Voila! Il ne vous reste plus qu’à faire vos expériences et à trouver ce qui vous convient dans cet univers fascinant 🙂 N’hésitez pas à commenter avec vos petites recettes bien à vous, vos trucs et astuces 😉

La toilette de bébé

Le bain

L’avoine est notre meilleur ami depuis la naissance de notre 1er fils… Le bain? Avoine! Croûtes de lait? Avoine! Varicelle? Avoine! Eczéma? Avoine!

L’avoine combine des molécules hydrosolubles et liposolubles, tout comme le savon, ce qui lui permet de décoller en douceur les « crasses » de la peau de bébé. De par ses propriétés émollientes, il ramollit les petites croûtes et adoucit la peau. Le tout sans agresser la peau fragile et les petits cheveux tout fins de votre bout’chou.

Pour laver bébé, je passe le bas ou la chaussette avec une poignée de flocons d’avoines sur la peau de bébé en pressant légèrement pour en faire sortir le lait.

avoine1

L’hydratation

En cas de peau sèche, je tartine soigneusement Petit’potam avec du beurre de coco, principalement, parce que j’aime sa texture « beurre » qui devient liquide au contact de la peau (cela évite d’en mettre de trop), sa texture fine qui pénètre rapidement et son absence d’odeur. Ceci dit, vous pouvez employer une autre huile végétale comme l’huile de sésame, de noisette, de noyau d’abricot (huile légères à pénétration rapides) , de germe de blé, d’avocat ou même l’huile d’olive (huile plus épaisses nécessitant un massage pour pénétrer de façon optimale, idéale pour les peaux plus sèches ou abîmées). Privilégiez là toujours bio.

En cas de peau vraiment très sèche, j’applique le beurre ou l’huile sur peau mouillée afin d’emprisonner les gouttelettes d’eau sous l’huile et ainsi de favoriser l’hydratation et la nutrition en profondeur.

Vous entendrez régulièrement qu’on déconseille l’huile d’amande douce car elle serait allergisante. Ceci dit, je pense que tout est potentiellement allergisant, naturel ou non. Le problème se posera tout autant avec l’huile de noisette, celle de noyau d’abricot ou le beurre de coco. Le mieux est de faire d’abord un petit test sur le poignet ou dans le pli du coude. Si vous observez une réaction endéans les 48h, essayez une autre huile.

Évidemment, le bon sens veut aussi que si vous constatez après plusieurs utilisations une réaction, vous arrêtiez immédiatement de l’employer. Et évidemment, si votre enfant a une allergie avérée au sésame ou aux arachides, évitez les huiles élaborées à partir de ces produits.

Le change

Pour le change, j’emploie principalement de l’eau ou du Liniment maison. Lorsque les petites fesses sont irritées, j’apprécie particulièrement l’huile végétale de calendula, puis je talque avec l’argile blanche, éventuellement pour les bébés de plus de 6 mois, préparée avec une goutte d’huile essentielle de camomille (1 goutte d’huile essentielle de camomille noble pour 100g d’argile blanche, à conserver dans un bocal hermétique. J’applique avec un petit coton lavable propre).

Aussi naturel, mais plus simple en déplacement, la lotion à la calamine ou la crème Weleda à la mauve (voir Le BA-ba des petits bobos au naturel – partie 1: bébés, bambins et enfants)

 

Copyright © Happy’potam Family 2015-2017
Les textes, photos et vidéos présentés sur ce blog sont la propriété exclusive de leurs auteurs et ne peuvent être reproduit entièrement ou partiellement sans l’accord écrit des auteurs. Tout droits réservés. 

Publicités

4 réflexions sur “Les cosmétiques au naturel

  1. Plein d’infos intéressantes, merci pour cet article!
    Je m’en vais essayer de concocter le gel de graines de lin….
    Où te procures-tu l’avoine que tu utilises pour le bain? Dans un magasin d’alimentation bio?
    Une gentille dame m’a confectionné des savons (en bloc) 100% naturels composés d’argile + 7 huiles (coco, ricin, …) et parfumés aux HE. Ils sont vraiment top et nourrissent bien la peau de mon bonhomme. Peut-être une piste pour toi? 🙂 Leur fabrication prend du temps mais c’est faisable et ça vaut la peine

    J'aime

    • Coucou Margaux! J’emploie des flocons d’avoine comme ceux que l’on mange au petit déjeuner. Donc magasin Bio, ferme ou grande surface 🙂

      Pour le savon, on va s’y mettre aussi quand on aura un peu plus de temps 😉

      J'aime

    • Bonjour Sandrine! J’en trouve certaines en magasin Bio, d’autres comme l’orange, je la fait moi-même en séchant des écorces d’oranges Bio puis en la réduisant en poudre au mixer.
      Sinon, aromazone reste l’endroit où je trouve le plus… 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s