Ma version du FLY… Ou comment je gère l’entretien quotidien

Je vous avais déjà un peu parlé de la méthode Fly Lady un peu revisitée pour coller aux besoin et surtout au temps dont je dispose dans un article précédent… Mais le sujet méritais d’être un peu développé. J’ai donc profité de la mise à jour – grossesse oblige –  de mon tableau d’organisation pour vous raconter un peu plus en détail comment ça se passe chez la famille Pottam niveau ménage:)

Alors, soyons clairs, n’allez pas vous complexer, le tableau c’est la théorie! La pratique n’est pas toujours aussi simple et il m’arrive de zapper certaines tâches parce que pas le temps, ou parce que je ne suis pas chez moi… 😉 Par exemple, j’ai récemment été malade et dans ce cas, je suis vraiment en service minimum: faire à manger et ranger la vaisselle. Après , ca fait évidemment du retard a rattraper et donc des routines plus longues…

Alors je sens les féministes crier au loup en regardant notre tableau d’organisation, cette organisation est préparé par la famille, et il est convenu entre Papa’Pottam et moi que je suis maman au foyer et que lui travaille: mon job, c’est donc d’élever les enfants et de m’occuper de la maison. Cela dit, il donne malgré tout un coup de main sur certaines routines quotidiennes: débarrasser et mettre la table, ranger les jouets, plier le linge, changer les draps… Cependant, Papa’Pottam partant assez tot et rentrant assez tard, il s’occupe essentiellement des choses que je ne sais pas (plus) faire ou de ses affaires (son aquarium notamment)

Je suis loin d’être aussi maniaque que Marla Ciley (LA FLY lady originale, auteur du livre Entretien avec mon évier ). Mon évier ne brille pas comme un sous neuf tous les jours. Et pour cause, je n’essuie pas la vaisselle, je la laisse sécher et je range le lendemain ( voir parfois le surlendemain…) et je ne repasse plus depuis bien 2 ans (exception faite quand le seche-linge est en rade… ). Avec un – et bientot deux – enfants en bas age, il est aussi évident que ma maison ne ressemble pas du tout à une photo de magasine: c’est une maison normale ou l’on vit, ou l’on cuisine, ou l’on mange. Il y a souvent du désordre sur la table ou des traces sur ma cuisinière, des miettes sous la table, des croquettes des chats autour de leur bol, du foin autour de la cage du lapin… Mais, globalement, la maison reste propre, nous ne manquons pas de linge ni de vaisselle propre et des gens peuvent débarquer à l’improviste, la maison en est rarement au point de me faire honte…

Assez bavardé, passons à notre sujet. Voici notre tableau:

planning-entretien-global

Le premier tableau en haut correspond aux taches spécifiques à chaque jour de la semaine, le second correspond aux routines quotidiennes et le troisième aux routines de zone. Ca a l’air un peu chinois, mais en fait c’est très simple.

Les zones sont des parties de la maison. Chaque semaine, on change de zone et on travaille plus en profondeur dans cette zone la, de façon à avoir couvert a fond l’entièreté de la maison sur environ 6 semaines. Pour ma part, j’accompli ces « routines de zone » l’après-midi. Evidemment, vous n’allez pas laisser votre vaisselle s’accumuler ou votre cuisine sale pendant 6 semaines! Donc, à ces routines de zone, vous ajoutez des routines quotidiennes. Ces routines sont celles que vous effectuez chaque jour: faire a souper, mettre la vaisselle au lave-vaisselle et le vider, aérer… Evidemment, aussi, vous n’allez pas attendre 6 semaines pour descendre votre linge sale, faire vos courses ou arroser vos plantes. Ca, c’est le job des routines hebdomadaires.

Et concrètement, ca donne quoi?

Lundi, semaine 1.
Nous sommes en zone 1.
On commence par la routine du matin. En général, pour moi, celle-là est celle juste après le petit déjeuner. Je vais ouvrir à la poule et la nourrir pendant que Petit’Potam nourri le lapin et le cobaye. En rentrant d’avoir nourri la poule et ramassé les œufs, je nourri les chats, j’enlève les crottes du bac et je rajoute éventuellement un peu de litière. Ensuite, Petit’Pottam et moi montons prendre la douche et nous habiller. Le lundi mes tâches hebdomadaires sont au 1er, j’en profite donc pour enlever les draps, rassembler le linge sale, aérer et aspirer le 1er étage. Ensuite, je descend mon linge sale à la buanderie, je trie le linge et je met une machine de couches en route. Je vide le lave-vaisselle et je range ce qu’il y a à ranger pendant que la soupe chauffe pour le dîner. Je vérifie le menu et si nécessaire, je dégèle de la viande, du poisson ou des légumes, je mets les légumineuses à tremper ou je prépare la pâte à pizza ou a quiche. Nous mangeons, puis c’est l’heure de la sieste de Petit’Pottam, pendant laquelle je lis ou je me repose. Lundi après-midi, je descend, je vide la machine , mets le linge au sèche-linge, plie le linge qui a séché avant et je monte le panier de linge propre pour le ranger. En redescendant, je relève le courrier et je m’attaque à ma routine de zone. Puisque nous sommes en zone 1, nous sommes au salon et le lundi, c’est dépoussiérer plinthes et plafonds ainsi que les portes et interrupteurs. Vers 18h, je m’attaque a la préparation du repas avant d’aller chercher Papa’Pottam à la gare. Il  va fermer le poulailler puis met la table avec Petit’Pottam pendant que je finalise le repas. Après le souper, c’est le rangement des jouets, débarrasser la table et mettre le lave-vaisselle en route, avant d’aller coucher notre Petit’Pottam. 

Le mardi, on reprend avec la routine quotidienne. Animaux, vider le lave-vaisselle, mettre une machine de foncé en route, etc. Puis la routine hebdomadaire. J’aspire le rdc, j’arrose les plantes,  je fais les poussières. L’après-midi, je m’occupe d’aérer tapis et coussins du salon. 

Donc un mercredi, en semaine 3, je ferai les poussières dans mon couloir et je nettoierai baignoires, éviers et WC, en plus des routines quotidiennes. 

Voila, voila… Vous avez compris le principe je pense… 😉

Il va de soi que ce tableau est à adapter à vos propres besoins, à vos propres exigences et au temps dont vous disposez. Je pense que c’est le plus dur: trouver le rythme. Ensuite, pour peu que vous vous astreignez à suivre votre planning pendant 21 jours, cela deviendra une habitude ancrée dans votre cerveau 😉

Pour trouver votre rythme, demandez vous ce qui est vraiment prioritaire pour vous dans la maison. Analysez vos besoin, et évaluez le temps que vous prends chaque tâche. Une personne seule, sans enfants et sans animaux n’aura probablement pas besoin d’aspirer 2 ou 3 fois par semaines, mais estimera peut-être que la salle de bain doit être nettoyée quotidiennement. Une famille qui a 5 enfants et 3 chiens aura elle peut-être besoin d’aspirer quotidiennement, mais estimera peut-être que les draps peuvent être changé tous les 15 jours ou toutes les 3 semaines… C’est vraiment VOTRE confort qui détermine vos besoins et VOS routines 😉

Vous allez peut-être patauger quelques semaines, réorganiser votre planning 10 fois, mais ne vous découragez pas. L’idée est que le ménage est un éternel recommencement et qu’il faut en faire un peu chaque jour plutôt que tout en une fois pour éviter que ce ne soit une corvée. Je passe environ 2 à 3h par jour sur mes routines, animaux et préparation des repas, des pains etc. Ca peut sembler énorme, mais je fais tout moi-même et nous avons pas mal de bestioles… et surtout un bambin libre de (se) salir, de bouger et de vivre… 😉

 

 

Publicités